Aller au contenu principal

Des travaux indispensables pour votre sécurité

Dès le 14 octobre et durant les vacances d’automne, nous lançons l’un des plus gros chantiers jamais réalisés sur le réseau ferroviaire belge. Jusqu’à 300 collaborateurs s’activeront 24/7 pour moderniser la signalisation à la sortie de la gare de Bruxelles-Midi. Ces travaux sont indispensables pour assurer la sécurité de nos clients et la fiabilité du réseau. Nous mettons tout en œuvre pour limiter les désagréments.

Quels sont donc ces travaux ?

Infrabel travaille à la modernisation du système de signalisation du côté sud de la gare de Bruxelles-Midi. Il est essentiel de renouveler une technologie âgée de plus de 50 ans, sans quoi la fiabilité risquerait de se dégrader et de peser sur les clients. Il s'agit en prime d'une opération indispensable pour installer le système de sécurité européen ETCS sur l'axe ferroviaire le plus fréquenté du pays, environ 1 200 trains empruntent chaque jour l’axe Nord-Midi.

Une telle opération ne peut être menée à bien sans limiter le trafic. Cela signifie que pour certains trains (L, IC ou P), un choix devra être fait par la SNCB. Pendant 19 jours ouvrables et essentiellement en heure de pointe, une cinquantaine de trains pourraient être supprimés quotidiennement. Nos équipes et celles de la SNCB cherchent encore des solutions ou des alternatives pour limiter l’impact de ces travaux.

Cette phase est la dernière de cet ambitieux chantier de modernisation/sécurisation de l’axe Nord-Midi lancé en 2014.

Planning du chantier de modernisation de la Jonction Nord-Midi :

  1. 2014 : modernisation de la liaison avec peu de perturbations pour le trafic ferroviaire en travaillant principalement la nuit et le week-end,
  2. 2017 : modernisation du système de signalisation du côté nord de la gare de Bruxelles-Midi au cours d’un long week-end de coupure totale,
  3. 2019 : modernisation du système de signalisation du côté sud de la gare de Bruxelles-Midi, du 14 octobre au 11 novembre.

Profiter des vacances d’automne

Pour quelles raisons avons-nous choisi cette période de l’année ? Il n’y a jamais de bon moment pour réaliser des travaux. Ce choix s’est imposé en raison de la succession de deux longs week-ends (les 1er, 2 et 3 novembre et les 9, 10 et 11 novembre) et des congés scolaires liés aux vacances d’automne (26 octobre au 3 novembre).

Pour des raisons de sécurité, le matériel nouvellement installé  doit subir des milliers de tests. Chaque minute de cette coupure sera mise à profit pour garantir dans les années à venir à nos clients une infrastructure sûre et plus fiable que jamais.