Aller au contenu principal

Une nouvelle ligne en Belgique pour un transport de fret plus durable

Nous lançons ce 5 avril un chantier important en faveur du transport de marchandises de la Belgique vers la France.  A Athus, les trains de marchandises pourront rejoindre la France via une nouvelle ligne. En participant à ce grand projet, nous nous engageons pour un monde plus vert.

Aujourd'hui, 75% du transport de marchandises se fait par la route. Il est responsable de près de 10% des émissions totales de CO2.  Le transport par rail consomme six fois moins d'énergie en moyenne et émet neuf fois moins de CO2.

Grâce à sa position centrale en Europe (et les trois corridors internationaux qui la traversent), le réseau ferroviaire belge constitue un maillon essentiel du transport de marchandises par rail.

En créant un accès direct du Terminal Container d'Athus (TCA, spécialisé dans le transport de containers maritimes) vers la France, nous permettons une augmentation du transport de fret ferroviaire en Belgique. Et nous répondons à l'ambition récemment affichée des entreprises ferroviaires belges et européennes: doubler les volumes de transport de fret par rail d'ici 2030.

Ce projet contribue donc aux objectifs européens en matière de réduction des émissions polluantes et de limitation du trafic routier.

Nouvelle ligne ferroviaire 165/3

L’accès direct depuis le TCA vers la France  sera rendu possible par la création d'une nouvelle ligne, la L165/3, qui reliera Athus à Mont-Saint-Martin (F). Avec l'ouverture de cette ligne, le "port sec" d'Athus passera du statut de "Terminal" à celui de "Hub international": une zone portuaire par laquelle les transporteurs pourront transiter vers la France.

Concrètement, nous prévoyons:

  • le déplacement d’un passage à niveau
  • la modification d’une courbe et de voies existantes
  • la pose d’une nouvelle voie sur une distance de 465m
  • l’équipement de cette nouvelle voie et son raccordement au réseau ferroviaire à hauteur de la frontière franco-belge

Ce projet, mené par l'intercommunale Idelux, a vu le jour grâce à la contribution financière ou opérationnelle de plusieurs partenaires : l’Europe, l’Etat fédéral, la Wallonie, Infrabel et la SNCF Réseau.

Le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, et Elie Deblire, Président d’Idelux, ont officiellement lancé le chantier à Athus ce vendredi.