Aller au contenu principal

Projets &
réalisations

Le port d'Anvers

Pourquoi désenclaver le port d'Anvers ?

Le port d'Anvers est le plus grand port belge et le deuxième port européen le plus important, après Rotterdam. Grâce à sa situation au cœur de l'arrière-pays, le long de l'Escaut, c'est l'une des plaques tournantes les plus importantes du commerce européen et international.

Le port d'Anvers est toujours en pleine expansion : de plus en plus de conteneurs y transitent. Avec la mise en place de nouveaux terminaux à conteneurs, nous voulons contribuer à renforcer sa position de port à conteneurs.

La partie du port située sur la Rive gauche a connu la décennie passée un grand essor grâce à la mise en service du Deurganckdok.

Le transport de conteneurs de et vers l'hinterland européen est encore assuré principalement aujourd'hui par des camions. 30% des conteneurs sont acheminés par voie fluviale, tandis que le chemin de fer en prend 8% à son compte. Un désenclavement fluide dans et autour du port d'Anvers est susceptible de doper le transport de de conteneurs par chemin de fer. L'objectif général est d'évoluer vers les 15% d'ici 2030.

Projets achevés dans le port d'Anvers 

Ces 10 dernières années, Infrabel a renforcé l'infrastructure ferroviaire dans et autour du port en différents points stratégiques. Ces nouvelles infrastructures génèrent un gain de capacité sur le réseau ferroviaire du port d'Anvers.

La liaison ferroviaire du Liefkenshoek

La liaison ferroviaire du Liefkenshoek est une ligne ferroviaire directe entre les installations portuaires sur la  Rive gauche (Waaslandhaven) et la Rive droite (la gare de triage d'Anvers-Nord), où les trains de marchandises sont scindés et composés en fonction de leur destination. Cette liaison ferroviaire, souterraine en grande partie, est essentielle au transport de conteneurs dans le port. La liaison ferroviaire du Liefkenshoek est en service depuis le 14 décembre 2014.

Le Gentboog

Le Gentboog est une liaison ferroviaire pour le transport de marchandises entre la zone portuaire sur la Rive gauche et la ligne de chemin de fer vers les ports de Gand et de Zeebrugge, ainsi que vers le Nord de la France (ligne 59). Grâce à ce chaînon manquant, les convois de marchandises ne sont plus obligés de faire un détour via le tunnel Kennedy. Le Gentboog est en service depuis avril 2008.

Projets futurs dans et autour du port d'Anvers

Divers autres projets pourraient soutenir le développement du port dans le futur. Une extension de capacité sur quelques nœuds où le trafic est dense pourrait rendre possible le 'modal shift' (le transfert du transport par la route vers le chemin de fer) au sein du transport de conteneurs. Le timing de ces projets dépend toutefois de la décision et des négociations concernant le nouveau plan pluriannuel d'investissement pour le rail.

Embranchement Ekeren - Oude Landen

L'embranchement Schijn existant est un nœud ferroviaire très desservi. Tous les trains de marchandises qui entrent ou sortent du port d'Anvers transitent par ce goulet d'étranglement. La construction d'un croisement à niveaux séparés à hauteur des Oude Landen à Ekeren pourrait cependant créer de la capacité supplémentaire.

Le deuxième accès ferroviaire

Actuellement, tous les trains en provenance du port d'Anvers n'empruntent qu'une seule ligne ferroviaire en direction de l'hinterland européen, à savoir la ligne Anvers-Nord – Mortsel (ligne 27A). Cette ligne doit faire face à un trafic ferroviaire extrêmement dense et a presque atteint son point de saturation.

L'aménagement d'une nouvelle ligne marchandises entre la gare de formation d'Anvers-Nord et la ligne Lierre – Aarschot (L16) serait une solution possible aux soucis de capacité actuels. Le deuxième accès ferroviaire est censé rendre le port d'Anvers plus accessible à partir de l'hinterland.